Rapport annuel 2018 de Pro Familia Fribourg

Le comité de Pro Familia Fribourg s’est réuni à 3 reprises entre l’assemblée générale (AG) du 1er mars 2018 et celle du 4 avril 2019.

 

Dans l’année sous revue, l’association a gagné passablement de membres, grâce notamment à l’envoi en très grand nombre d’invitations à notre AG. Fin mars 2019 au moment de rédiger ce rapport, Pro Familia Fribourg regroupait 10 associations, 27 communes, 8 paroisses, 4 organes cantonaux ainsi qu’une dizaine de personnes privées.

 

Durant l’année 2018, plusieurs contacts ont été pris avec différentes entreprises et organisations patronales fribourgeoises afin de promouvoir le Family score, outil destiné à améliorer la conciliation entre les vies familiale et professionnelle. Les TPF ont répondu favorablement à cette analyse qui devrait avoir lieu en 2019. La Fédération patronale a accepté de nous faire un peu de publicité dans sa revue pour faire connaître ce produit. Par contre, l’Union patronale n’est pas du tout entrée en matière sur notre demande, ce que nous regrettons.

 

Par ailleurs, une demande de soutien pour un prix cantonal du Family score a été déposée auprès de la Loterie romande à la fin décembre 2018. Pro Familia Fribourg veut suivre l’exemple de Pro Familia Suisse, qui décerne un prix aux entreprises les plus méritantes du point de vue des efforts entrepris pour permettre aux employé-e-s de concilier vie professionnelle et familiale. Pour mettre en place le Family Score dans les entreprises fribourgeoises, Pro Familia Fribourg a sollicité auprès de la Commission fribourgeoise de la Loterie Romande un crédit de 24'000.- sur un total prévu de CHF 47'500.-. Nous avons reçu une réponse positive pour l’octroi d’une aide de CHF 17'000.-

 

Le 4 octobre 2018, Pro Familia Fribourg a réuni quatre associations pour parler de la conciliation vie familiale et vie professionnelle: la Fédération des crèches et garderies fribourgeoises, l’Association fribourgeoise des éducatrices en maternelle, La Fédération fribourgeoise d’accueil familial de jour et l’Office familial Fribourg.

Lors de cette importante réunion, le débat a porté sur les besoins et les améliorations à apporter pour soutenir les familles dans notre canton. Toutes les participantes se sont mises d’accord sur l’intérêt de participer à l’action de Mobilisation nationale en faveur de l’accueil extra-familial prévue le 28 septembre 2019. Elles ont évoqué des pistes pour favoriser la conciliation entre les vies professionnelle et familiale, notamment placer les enfants au centre de la politique familiale, mieux coordonner cette politique et mettre en avant les bonnes pratiques. Il faut davantage écouter les personnes actives sur le terrain. Outre la nécessaire intervention des pouvoirs publics, les employeurs doivent aussi prendre leur responsabilité. Parmi les propositions entendues lors de cette soirée figure la cantonalisation de l’accueil extrascolaire en le rattachant à la Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport, pour permettre l’égalité d’accès aux prestations extra-familiales par analogie avec l’école.

 

Les personnes présentes ont indiqué que le développement des crèches et de l’accueil extrascolaires, la mise en ligne  du « classeur des familles » par le BEF, ainsi que l’offre du service « Fribourg pour tous » sont des avancées. Mais elles ont aussi tiré un bilan mitigé de la politique familiale dans le canton, soulignant que notre pays a un vrai problème de reconnaissance du rôle de la famille. La politique familiale fribourgeoise tend à stagner, sous l’effet notamment de la rigueur économique. Un seul exemple: inscrites dans la Constitution cantonale depuis 2004, les prestations complémentaires (PC) pour les familles sont toujours inexistantes dans le canton. Elles sont pourtant un excellent outil de lutte contre la pauvreté des familles.

 

Il importe pour Pro Familia Fribourg de créer des liens entre les différents acteurs qui s’occupent de la famille dans ce canton. Dans ce cadre, une rencontre avec l’Ecole des parents du canton de Fribourg a eu lieu en début d’année, afin de mettre en place des synergies permettant de faire connaître cette association à l’ensemble des familles du canton.

 

Egalement Présidente de Pro Familia Suisse depuis mars 2017, Valérie Piller Carrard a renforcé la collaboration entre Pro Familia Fribourg et son association faîtière. Elle a pu compter sur le soutien du directeur de Pro Familia Suisse pour la demande à la Loterie romande. Philippe Gnaegi participe aussi aux rencontres avec les entreprises fribourgeoises.

Valérie Piller Carrard  a aussi participé à différentes Journées d’étude, dont l’une baptisée «Enfant, carrière et santé: retour sur le marché du travail. Approches de solution», organisée en mai 2018 par Pro Familia Suisse avec l‘Union Patronale Suisse et la Fédération des Entreprises Romandes Genève. La thématique a été traitée via deux témoignages de femmes, une responsable de ressources humaines et une employée ayant vécu un retour difficile sur le marché du travail, et un éclairage scientifique notamment. Valérie Piller Carrard a aussi participé à une journée organisée conjointement par Pro Familia Suisse et l’université de Fribourg sur le thème «La socialisation précoce. Affaire privée ou mission publique?»

 

Enfin au Conseil national, Valérie Piller Carrard a énergiquement défendu les intérêts des familles, en sensibilisant les parlementaires sur les conséquences de certaines décisions sur les familles (congé paternité, adoption, rente enfant dans l’AI, prime d’assurance maladie, augmentation des franchises).

 

Deux nouvelles membres du Grand Conseil sont entrées au comité de Pro Familia Fribourg: Bernadette Maeder-Brühlart et Anne Meyer Loetscher. Grâce à elles, un postulat demandant l’élaboration d’un nouveau rapport sur la politique familiale globale du canton de Fribourg a été déposé. Il demande de faire le point sur la réalisation et les effets des mesures préconisées dans le dernier rapport datant de 2004, et en procédant à un examen plus spécifique.

 

 

Enfin, je tiens à remercier l’ensemble de mon comité pour son engagement et son travail constructif tout au long de cette année.

 

 

Rapport annuel 2017 de Pro Familia Fribourg

Le comité de Pro Familia Fribourg s’est réuni à quatre reprises depuis l’assemblée générale du 9 novembre 2016.

 

Le comité a notamment reçu Philippe Gnaegi, directeur de Pro Familia Suisse, qui a présenté le Family score. Un échange a eu lieu sur la manière de promouvoir ce produit auprès des entreprises fribourgeoises, afin d’améliorer la conciliation entre les vies familiale et professionnelle. Il s’agit d’un questionnaire développé avec l'Institut de recherche et de conseil dans le domaine de la famille de l'Université de Fribourg, pour permettre à l’employé-e d’exposer anonymement ses attentes en matière de conciliation des vies à son employeur. La manière d’utiliser et surtout de promouvoir le Family Score auprès des entreprises a été discutée lors de la plupart des séances du comité.

L’outil a été présenté à la Fédération fribourgeoise des entrepreneurs, via son directeur Jean-Daniel Wicht. Ancien membre du comité de Pro Familia Fribourg, il a réalisé cette évaluation auprès de ses employés. Par cette expérience, il encourage les patrons à utiliser le Family score pour savoir si leur entreprise est favorable à la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle.

Pour promouvoir cet outil, le comité a décidé de créer un prix cantonal, décerné à une ou plusieurs entreprises dépassant un certain score. Une demande de soutien pour ce projet sera déposée à La loterie romande.

Egalement invité par le comité, Jean-Claude Simonet, chef de service de l’action sociale, a dressé l’état des lieux de la politique familiale fribourgeoise. Différents thèmes ont été abordés, comme l’accueil de la petite enfance, le besoin de structures, la sécurité matérielle des familles, les avances de pensions alimentaires ou encore les prestations complémentaires pour les familles. Ces échanges ont été constructifs. Il importe pour Pro Familia Fribourg de développer un lien privilégié avec l’administration cantonale.

Grâce au partenariat avec Pro Familia Vaud, Pro Familia Fribourg a participé à la Journée des bibliothèques, organisée conjointement sur Vaud et Fribourg. Nouvelle dans notre canton, cette opération vise à faire vivre les bibliothèques et à susciter de nouvelles passions pour la lecture. Le 11 mars, Pro Familia Fribourg était présente le matin à la bibliothèque de Granges-Paccot, et l'après-midi chez Livr’Echange, l’occasion de se faire connaître auprès du public.

De nombreuses tâches administratives ont été effectuées, notamment le développement d’un questionnaire sur les besoins des familles, distribué à plusieurs occasions et mis en évidence sur le site internet de Pro Familia Fribourg. Ce site a été développé et enrichi notamment de trois actualités en page d’accueil, régulièrement mises à jour, pour jouer un rôle de sensibilisation et d’information sur la politique familiale.

De l’énergie a aussi été investie dans la récolte de signatures pour l’initiative populaire fédérale réclamant la création d’un congé paternité de 20 jours pour les nouveaux pères. Chaque association membre a également contribué à la réussite de cette action. Effort qui a payé, puisque l’initiative a abouti et que le peuple aura l’occasion de voter sur cet important sujet.

Présidente de Pro Familia Fribourg, Valérie Piller Carrard a repris la présidence de l’association faîtière en mars 2017, ce qui renforcera encore la collaboration entre Pro Familia Fribourg et Pro Familia Suisse.

Comme Présidente de Pro Familia Suisse, elle a participé à une journée d’étude sur la famille, organisée le 7 décembre 2017 par la Chaire de travail et politique sociales de l’Université de Fribourg. Valérie Piller Carrard y a évoqué les grands enjeux de la politique familiale aux niveaux fédéral et cantonal, et des pistes d’amélioration pour les familles.

Novembre 2018

 

Rapport annuel 2015-2016 de Pro Familia Fribourg (PFF)

L’association Pro Familia Fribourg s’est reconstituée il y a plus d’un an. Ces derniers mois, le comité n’a pas chômé se réunissant à 5 reprises depuis la dernière assemblée générale. De nombreuses tâches administratives ont été effectuées, comme la mise à jour des statuts, la création d’un logo pour PFF et d’une liste de membres potentiels, le changement de signature auprès de Postfinance, etc… Des travaux gourmands en temps, mais indispensables pour assurer le bon fonctionnement de l’association.

Pro Familia Fribourg a été consultée par Pro Familia Suisse sur la nouvelle charte des familles, l’occasion de faire remarques et commentaires. Les contacts avec Pro Familia Vaud, une association très active et soutenante, ont été soignés. La présidente Valérie Piller Carrard a représenté Pro Familia Fribourg lors d’une rencontre de Pro Enfance (Plateforme romande pour l’accueil de l’enfance), lors d’un état des lieux sur l’accueil de l’enfance en Suisse romande visant à obtenir une vision d’ensemble de la situation de chaque canton.

La création du site internet a pris beaucoup de temps, avec les recherches de contenu, la mise en page et la mise en forme. La mise en ligne a eu lieu le 9 novembre 2016.

L’objectif de PFF étant de fédérer toutes les associations en lien avec la famille et les personnes sensibles à la défense de ce thème dans le canton, un flyer de présentation de Pro Familia Fribourg a été conçu. Le but de PFF est de définir et promouvoir une politique familiale globale et cohérente dans le canton, et d’assurer une information et une sensibilisation sur ce thème. PFF se veut lieu de réflexion, de concertation et d’action en collaboration avec les associations et les organisations engagées dans le soutien aux familles. Elle vise à mettre en réseau les différents intervenants du canton de Fribourg et souhaite devenir le point de rencontre de toutes ces actrices et acteurs.

La première prise de position de PFF est intervenue dans le cadre de la consultation sur les directives des structures d’accueil pré-scolaires. Pro Familia Fribourg n’a pas été officiellement sollicitée, mais a jugé primordial de se positionner sur ces modifications. Elle a attiré l’attention du Conseil d’Etat sur le fait qu’une diminution de la dotation en personnel dans les structures d’accueil de la petite enfance péjorerait la qualité de la prise en charge des enfants, ainsi que la formation des apprentis. Il est indispensable que les enfants soient encadrés dans de bonnes conditions, conformément aux fortes attentes des parents. Les mesures d’économie sont donc malvenues.

Début 2016, le comité a organisé une séance de réflexion sur les pistes pour améliorer la situation des familles dans le canton. Plusieurs thèmes sont ressortis, dont la conciliation vie familiale et vie professionnelle et le soutien aux parents dans l’éducation des enfants.

En fédérant les intérêts des associations membres, PFF doit proposer de nouvelles pistes pour augmenter le nombre de places en crèches (p.ex. en créant des pôles de district ou d’entreprises pour organiser les places en crèches, en favorisant des modèles alternatifs de travail (60% au moins), inviter les patrons à s’engager financièrement, en bref repenser le système famille-crèche-école. Sans oublier de soutenir l’éducation familiale, distribuer aux parents des bons de formation, renforcer les associations de parents. Les idées ne manquent pas, il faut désormais les approfondir et examiner dans quelle mesure elles sont réalisables. Seule PFF n’y arrivera pas, c’est pourquoi elle doit intervenir en collaboration dans l’intérêt des familles du canton.

 Novembre 2016